Comment produit-on de l’hydrogène ?

Deux méthodes sont majoritairement utilisées pour produire de l’hydrogène :

L’électrolyse : procédé qui sépare les atomes d’oxygènes et d’hydrogènes des molécules d’eau par l’intermédiaire d’un courant électrique.Cette méthode, est une des solutions pour un stockage massif des énergies renouvelables et intermittentes sans émission de carbone.

Le reformage : cette réaction chimique casse les molécules d’hydrocarbure sous l’action de la chaleur pour en libérer le dihydrogène. Le vaporeformage du gaz naturel est le procédé le plus courant : le gaz naturel est exposé à de la vapeur d’eau très chaude, et libère ainsi le dihydrogène qu’il contient. Mais la production de dihydrogène par reformage a l’inconvénient de rejeter du dioxyde de carbone (CO2), principal gaz responsable de l’effet de serre dans l’atmosphère.

Cependant, une méthode tend à se développer rapidement : la production directe d’hydrogène à partir de biomasse. Cette matière organique, qui peut être d’origine végétale, animale, bactérienne ou fongique, permet d’obtenir par gazéification un mélange de monoxyde de carbone et de dihydrogène qui sera ensuite purifié et donc utilisable. Cette solution est très intéressante car la quantité de CO2 émise au cours de ce processus est à peu près équivalente à celle provenant de la photosynthèse, le bilan CO2 est donc nul.

Scroll to top